Coordonnées

Actualités

Toutes les actualités

Identification Electronique

Comme pour les chiens et chats, un système d'enregistrement par puce électronique (autrement appelé transpondeur) existe pour vos autres animaux de compagnie. Mis à part les aspects purement réglementaires, l'identification électronique est le seul moyen de prouver qu'un animal vous appartient. Elle permet aussi d'avoir une chance de le retrouver en cas de perte ou de vol, de voyager à l'étranger avec lui et de lutter contre le trafic d'animaux.

 

Identification des furets

 

Ils sont classés en tant que carnivores domestiques au même titre que chiens et chats. Leur enregistrement est géré par le fichier I-CAD.

 

La législation ne mentionne pas de manière formelle une obligation absolue d'identification des furets. En revanche, leur identification devient obligatoire pour un voyage à l'étranger et pour une vaccination contre la rage. En effet, celle-ci n'a de valeur réglementaire que pour un animal identifié et elle doit être enregistrée dans un passeport européen, comme pour le chien et le chat.

 

Identification des autres animaux domestiques

 

Pour ces espèces, il n'y a aucune obligation ; l'identification est simplement recommandée. Elle est enregistrée le fichier VETONAC.

 

Sont concernés ici tous vos petits mammifères de compagnie autres que le furet (lapin, cochon d'Inde, rat, souris, gerbille, chinchilla, hamster) ainsi que bon nombre d'oiseaux (volailles de basse-cour, oiseaux de volière, d'ornement, perroquets, perruches, petits exotiques...).

 

La liste des espèces classées comme animaux domestiques figure sur le site www.vetonac.fr.

 

Identification des espèces dites non domestiques

 

Toute espèce autre que chien, chat, furet, et ne figurant pas dans la liste des animaux domestiques (à consulter sur le site www.vetonac.fr) est considéré comme faisant partie de la faune sauvage captive. Là encore l'enregistrement se fait sur le fichier VETONAC.

 

Dans ce cas, l'identification électronique devient obligatoire. Se retrouvent notamment dans cette catégorie les reptiles (tortues, serpents, lézards...) et les perroquets.

 

 

Les sites d'implantations du transpondeur sont imposés par VETONAC et peuvent varier selon l'espèce considérée, du moment que l'animal ne soit pas trop jeune ou trop petit et que l'acte d'identification ne représente pas un danger pour l'animal ou pour les intervenants.